Si j’étais vendeur de boules de cristal, j’aurais pu faire fortune !

Qui aurait pu prédire que le marché de l’acier allait connaître de tels chamboulements en 2020 ? Après un départ en fanfare avant le COVID, porté par un hiver doux dans le Midwest et des dépenses de consommation élevées, notre vie a basculé au printemps. Les fermetures d’usines automobiles, les réductions de capacité des aciéries et un environnement confiné ont créé les circonstances les plus complexes auxquelles les professionnels de la Supply Chain aient jamais eu à faire face.

Avec tous les bouleversements auxquels les organisations sont confrontées, nous pouvons facilement imaginer les responsables des ventes, des finances et de la Supply Chain tenter d’anticiper la demande pour les trimestres à venir. Ils n’ont aucune idée de l’état futur de la demande et aucune certitude quant à la disponibilité des produits. Chacun affronte des questions dont il ne peut connaître la réponse.

  • Comment seront les ventes au troisième trimestre ?
  • Comment pensez-vous que nous pourrons nous approvisionner ?
  • Qu’en est-il des prix, quelle tendance se dégage?

Je suis convaincu que toutes les heures de stress et d’anxiété passées à essayer de résoudre ce problème étaient au final inutiles. Qui avait vu juste ? Qui a réussi à résoudre cette équation impossible ? À mon avis, personne (et si vous l’avez fait, contactez-nous, nous serions heureux d’écrire un article sur votre façon d’y parvenir). En ce qui me concerne, j’ai passé de nombreuses heures avec mes meilleurs experts du secteur à essayer de comprendre ce qui se passait, mais encore une fois, en vain.

Notre conclusion est que le marché a été beaucoup plus résilient que prévu, en particulier dans les secteurs de la construction résidentielle et agricole. Les consommateurs ont eux aussi été beaucoup plus résilients, continuant à acheter des voitures et des biens durables. Alors que le pays commençait lentement à rouvrir, des signes de reprise ont été observés dans l’ensemble du secteur, et ce plus rapidement que prévu. L’impact des droits d’importation et des tarifs douaniers, associé à un goulot d’étranglement agressif aux États-Unis, a réduit la disponibilité, créé des délais de livraison plus longs et, pour finir, fait grimper le prix de l’inflation à des niveaux sans précédent pendant une période de ralentissement économique.

À l’approche de Thanksgiving, de nouveaux défis se profilent à l’horizon. Le COVID est en train de se répandre dans tout le pays, et de nombreux États durcissent les restrictions de confinement. Un nouveau président prendra ses fonctions en janvier. Les prix continuent d’augmenter, et aucune amélioration de la disponibilité ne permet de rendre les importations à nouveau viables. Dans les conseils d’administration et les réunions de gestion à travers le pays, des questions plus complexes sont posées.

  • Que va-t’il se passer après un nouveau lockdown total ?
  • Quelles mesures le gouvernement va-t-il prendre à l’égard du COVID ?
  • Quelle est sa position sur le commerce et les tarifs douaniers ?
  • Le deuxième plan d’aide comprendra-t-il un projet de loi sur les dépenses d’infrastructure ?
  • Les usines vont-elles à nouveau augmenter leur capacité de production ?

Le moment est à nouveau venu de sortir les boules de cristal et de passer des heures à se demander ce qui pourrait arriver, mais comme la dernière fois, il est peu probable que nous soyons capables de prédire toutes ces variables.

Comment gérer les variables de la chaîne d’approvisionnement en cette période inédite ?

Agir avec rapidité et assurance.

Durant ces temps difficiles, nous devons nous focaliser sur le présent — tout en restant vigilants quant à l’avenir. Rester concentré sur ce que vous pouvez influencer aujourd’hui, demain, la semaine prochaine. Prendre des décisions rapides et claires basées sur les données dont vous disposez. Vous économiserez ainsi des heures à vous inquiéter de ce qui échappe à votre contrôle et vous vous assurerez de continuer à aller de l’avant, tandis que d’autres remettent en cause vos décisions et que le monde évolue de plus en plus vite. Si vous avez une commande, acceptez-la. Si vous avez du matériel, vendez-le. Si vous avez du stock, achetez-le. Gérez votre entreprise au jour le jour, car nous ignorons ce que l’avenir nous réserve.

Comment peut-on envisager l’avenir ?

Une façon de voir les choses est de se réveiller tous les jours et de prendre des décisions en fonction de ce qui se présente à vous. À la fin de la journée, analysez la situation et voyez comment ces décisions peuvent avoir un impact sur ce qui se passera dans quelques trimestres. Les changements et la volatilité dans

la chaîne d’approvisionnement ne datent pas d’hier et ne sont pas près de disparaître. La gestion des variables — dont la plupart ne sont pas maîtrisées — est une lutte constante. Voilà pourquoi Reibus a été créé : pour fournir les outils nécessaires à la gestion du présent, et les ressources pour vous aider à traverser cette période d’incertitude.